Les rouennais disposent facilement et sans véritablement faire d'éclats d'une timide équipe spinalienne.  Mais je me souviens que j'avais été beaucoup plus impressionnée par Grenoble...
Rouen marque 9 buts et en encaisse 3. Et l'ambiance en tribune est morose, outre quelques acclamations envers un ancien spinalien évoluant désormais à Rouen, c'est d'un triste !! Je m'étais pourtant mise à côté du groupe de supporters dans l'espoir que des chants partent, Rouen étant une des grosses équipes de ligne Magnus (actuellement première). Mais rien de rien. Quel dommage, quel gâchis pour Épinal qui était encouragée non-stop avant... Alors, oui, ce soir je regrette l'ancienne patinoire (la vraie, quoi), je regrette ce temps où les supporters étaient bien plus nombreux et chantaient.
Avec ferveur.
Quoi qu'il arrive.