Une histoire de bouchons.

 

Match à l'extérieur à Nice signifie vacances dans le sud et les péripéties qui sont toujours de mise !!

Départ mercredi soir des Vosges. La liste des oublis s'allonge tandis que les kilomètres défilent. Médicaments, adresse du camping, drap, DS, chapeau, lunettes de soleil, crème solaire, etc.

Jeudi, il fait tout gris, la mer est froide et le soir, on s'aperçoit qu'il manque le bouchon du matelas gonflable... Jos dort dans la voiture, je dors dans la tente sur un matelas de sacs de couchage... Et il se met à pleuvoir vers 4h du matin. Je me réveille inquiète car il n'y a pas de sol dans la tente...

Vendredi, il pleut. Vraiment. Obligés de racheter un matelas car Décathlon vend des bouchons à part mais n'en a plus... Il fait enfin soleil l'après-midi. Et je peste dans la circulation bouchonnée, les rues où les rétroviseurs se frôlent, les saletés de démarrages en côte...

Samedi, Jos retrouve le bouchon du matelas dans un des vide-poches de la voiture... On mange chez René Socca pour la deuxième fois en deux jours mais ce coup-ci avec des nancéiens.

À côté du stade, ça discute, ça joue au foot, ça prend le soleil. Il fait vraiment chaud ! Karine et moi faisons les blasées. Nice, c'est la quatrième fois que j'y viens et si on y ajoute les quatre déplacements à Monaco, ça fait un peu redondant. Mon frère m'envoie un message qui me fait super plaisir : la saison de hockey reprend le 18 septembre !!

Depuis le parcage, impossible de louper Bracigliano malheureusement dans les buts, des niçois présents avec les nancéiens, une tentative d'entrée de fumigènes vite avortée, la Brigade Sud toujours présente mais sans bâche... Peu de chants nancéiens et Nice ouvre le score vers la demi-heure de jeu. Globalement, le match n'est pas très emballant mais Nancy se réveille un peu en seconde période et Effoulou égalise !! N'guemo à peine entré ressort d'où il venait... Encore un carton rouge. L'équipe de Nancy parviendra-t-elle à terminer un match à onze cette saison ??

Après le match, ce sont de nouveau les bouchons. J'aime pas le sud pour ça : les touristes, les bouchons, le GPS victime d'une insolation !! Et le retour le lendemain – dimanche donc – après une dernière baignade sera pire... Presque douze heures pour regagner les Vosges avec une différence de 22°C dans les dents (il faisait 38°C aux alentours d'Avignon...) mais des moments sympathiques où je propose à Jos de faire un peu de gym facile pour passer le temps dans la voiture... Et à un péage (impossible de définir lequel, il y en a trop dans le sud...), une serveuse nous donne un gilet de sauvetage fluorescent et un Journal de Mickey spécial sécurité routière. Peut-être était-ce en prévision des ralentissements à venir ?

À noter : quand on passe par Nice, les AFC tombent en panne.