Reprise du championnat ce soir, Nancy débute à l'extérieur au pays des corons. On récupère Nico à Nancy et c'est un flot de conneries tout au long du trajet. Un arrêt à Reims, un autre sur une aire d'autoroute. Je conduis tout. Nico se plaint d'avoir droit à la Saxo presque à chaque fois. Il vaut à tout prix que je roule sur la bande d'arrêt d'urgence, je lui propose de prendre le volant. Il n'a pas le permis donc rien à perdre !!

On retrouve un peu tout le monde au parking visiteurs. Un peu tout le monde, c'est vague mais c'est plaisant (hormis la horde de CRS, qu'on se demande bien pourquoi il y en a autant). Sauf que dans le stade, ça fait parcage de vacanciers. Pas moyen de tenir un seul chant plus d'une minute alors que les lensois sont, eux, déjà au taquet.

Gregorini garde les buts, l'autre étant toujours blessé, et il réalise un très bon match. Nancy ouvre le score en première période (Féret) !! Lens égalise vers la 70ème minute... et dix minutes plus tard, Bérenguer redonne l'avantage à Nancy !! Mais nous ne sommes pas au bout de nos émotions puisque cinq minutes après son but, Bérenguer écope d'un carton rouge. Sanction immédiate : penalty. Délivrance au bout de longues secondes d'incrédulité : Gregorini repousse le ballon !!! La fin du match intervient peu de temps après. Euphorie quand même. Nancy reprend cette nouvelle saison sur les mêmes bases que la précédente : première match à l'extérieur, première victoire (dans la douleur).

Ensuite, je prends la direction de Nantes par la route. Les vacances commencent mais le chemin est long. Vers Compiègne, plein de lapins sur les ronds-points, en bord de route... Plus tard, le GPS veut nous faire prendre un raccourci qui se termine en cul de sac dans les champs... Encore plus tard, une affreuse grosse bête indescriptible traverse la route juste devant la voiture, obligée de piler (enfin, autant qu'une Saxo peut le permettre...). Bref c'est tendu et vers six heures, dodo sur une aire d'autoroute. C'est ce qu'il pouvait arriver de mieux.