Coincé entre des kilomètres de bouchons, un match de L2. Nîmes-Vannes au stade des Costières. Un nouveau stade à ajouter ma collection : pas mal. Pour une L2 s'entend. Et à part la pelouse abominable !!!

DSCF3151_border     DSCF3184_border

La chaleur est étouffante, écrasante, accablante, il fait 38°C... Avant le match et après avoir acheté les places (7€), je discute vite fait avec un vannetais qui rigole quand je lui dis que je viens de Nancy : « ça va vous changer un match de L2 ! »

Comme il y a foule pour le premier match à domicile de Nîmes, on fait la queue pour entrer. Les femmes sont séparées des hommes, et je remercie le nîmois qui m'en a avertie. Je serais passée avec les hommes sans ça... Mon appareil photo manque d'être recalé à la fouille, la stadière se demandant s'ils sont autorisés. Un stadier moins pointilleux lui jette à peine un œil et dit que c'est bon, bien sûr. Les joueurs ont fait leur entrée sur le terrain, on a raté les fumis des Gladiators. En face, les Red Warriors et dans le parcage visiteurs, une poignée de vannetais.

DSCF3161_border     DSCF3165_border     DSCF3163_border

Je profite surtout de la sympathique ambiance locale, entre vendeurs de sucreries et insulteurs à tout va (« il a mangé de la choucroute avant le match ou quoi ?!! »), le soleil dans les yeux et les latérales qui... chantent de temps en temps en suivant un tambour dont on n'a pas réussi à localiser la provenance ! Quant aux Gladiators, ils assurent bien et c'est plaisant. On critique « queue de cheval », le joueur de Nîmes le plus mauvais sur le terrain.

DSCF3164_border     DSCF3171_border     DSCF3172_border

0-0 à la mi-temps tandis que Dijon, jouant à domicile contre Tours, a déjà un but de retard. Joss trouve le moyen de discuter avec un ancien RS, lui aussi présent dans la région... Et on meurt toujours de chaud même si on a plus le soleil en pleine face.

Le match reprend et Nîmes inscrit assez rapidement un but, ce qui dope l'ambiance un peu molle depuis le début de la seconde période. Malheureusement, Vannes égalise peu de temps après et l'ambiance retombe d'un cran. Ce qui n'empêche pas les Gladiators de cramer un bon paquet de fumigènes. L'arbitre semble pro-vannetais, excitant ainsi le public local, qui siffle, insulte... Le traitement normal quoi. La fin de match est donc assez tendue, Nîmes obtient quelques occasions de reprendre l'avantage mais les laisse filer. On est dans le temps additionnel et un joueur nîmois se blesse. Ça dure longtemps avant qu'il ne soit évacué. Puis, l'arbitre semblant se plaire à Nîmes, le match se poursuit, encore et encore. Tout le monde se demande si on est parti pour des prolongations ?! La fin est tout de même sifflée, il est 22 heures passé, plus de 10 minutes de prolongations au final !!

DSCF3186_border     DSCF3197_border     DSCF3210_border

On attend les résultats des autres matchs, tandis que le stade se vide. Dijon a fait 2-2 contre Tours, je suis déçue, je sens le but assassin de Tours après que Dijon soit repassé devant. La suite me donnera raison...

On va se poser près de la voiture pour que les bouchons liés au match se dissipent, il fait encore 28°C !! Donc encore bien trop chaud. Et on écoute les résultats des matchs dont le coup d'envoi avait été donné à 20h30. Metz, Le Havre et Nantes ont gagné. À signaler que la veille, Strasbourg a encore perdu...

DSCF3218_border     DSCF3224_border

La suite, c'est une rapide visite touristique près des arènes et un retour dans la nuit, excessivement rallongé par les bouchons et le retour en Lorraine le lendemain matin pour, entre autres, le match Nancy-Monaco le soir-même.